Le réseau des boutiques d'écriture

BOUTIK & COCHARTEACTIONSÉCRITSIMAGESBOÎTE À OUTILSRÉFÉRENCESPUBLICATIONSLIENS




Écrire est difficile. Écrire n’est pas et ne sera jamais donné à tout le monde. Si écrire était s’exprimer alors écrire serait le fait de tout le monde. Ecrire n’est pas s’exprimer ; écrire n’est pas non plus le privilège d’une caste d’ayants droit, légitimes, souvent auto-proclamés. Eux savent ce que l’écriture est. Nous ne le savons pas. Eux savent, comprennent quelque chose au monde. Nous sommes ignorants. Un réseau s’est constitué autour de la nécessité de travailler au plus près de cette ignorance, là est le travail de l’œuvre. L’écrivain est peut-être celui qui ne sait pas se servir des mots. Ce non-savoir n’est pas une errance lorsqu’il devient écriture il devient expérimentation. Expérimenter la langue non comme savoir mais comme ignorance interrogatrice est l’objet des ateliers d’écriture, pivots des sites constituant le réseau. Nous ne savons pas ce que la langue peut. Nous savons que l’écriture fait de nous une question. L’espace de l’écriture doit devenir ce qu’il n’a jamais été, un espace public. La question de l’existence humaine comme espace public est la question sociale, politique et artistique qui fonde le réseau Boutik & Co. Il relève de sa vocation de pouvoir à quelque moment que ce soit se tourner vers tous les arts disponibles, vers tous les questionnements praticables et impraticables. A l’origine de ce réseau étaient des rencontres entre gens qui ne se satisfont pas de la légitimation du clivage entre classes possédant un savoir de la langue et classes privées de la parole. Le problème n’est pas de rendre la parole à qui que ce soit. La parole ne manque pas. La langue manque. La langue n’est pas une institution, n’est pas une autorité. La langue est ce qui apparaît parfois dans la déchirure que produisent certains écrits. Il ne rentre pas dans la vocation du réseau Boutik & Co d’exercer un contrôle sur la provenance de ces écrits. Nous ne savons pas d’où, de qui l’écriture peut venir. Toujours est-il que depuis l’aube des temps l’écriture vient, le son vient, l’image vient, le corps vient, le sens vient. Le sens n’est pas l’objet d’un savoir. Le sens est une création. Nous n’entendons pas vivre sous le régime du sens légitime, nous entendons ouvrir par le réseau Boutik & Co. un espace de création d’un sens qui ne doive plus rien aux certitudes de nos idéologies. Créer ce qui demain nous fera tenir debout est notre utopie.


Piekarski




© 2000 ...::. Boutik & Co .::...